Pharmacie de garde : comment rémunérer l’équipe en place ?

Medi Mag » Actu » Pharmacie de garde : comment rémunérer l’équipe en place ?

La pharmacie de garde accueille du public hors des horaires d’ouverture et en hors des jours ouvrables. Heureusement, bien que ce travail soit dur, il est rémunéré et c’est justement ce que nous allons découvrir dans cette rubrique.

Pharmacie de garde : qu’en est-il des horaires de nuit ?

D’après la « collection collective nationale de la pharmacie d’officine », une pharmacie de garde dans le 91 et qui ouvre après 20 heures du soir est tenue de payer une majoration salariale de 20 % à ses collaborateurs si ces derniers exercent jusqu’à 22 heures. Il en est de même entre 5 heures et 8 heures du matin, mais dans ce dernier cas, l’augmentation est de 40 %.

A lire aussi : Quelle est la réglementation légale en Belgique pour un produit naturel connu ?

Officines de garde 91: qu’en est-il des heures supplémentaires ?

Quel que soit l’échelon de rémunération ou l’ancienneté, le contingent annuel en matière d’heures supplémentaires est de 150 heures pour chaque salarié. Il est à noter que les heures supplémentaires sont assujetties à une majoration de 25 % pour les huit premières heures (de la 36ᵉ heure à la 43ᵉ heure). Cette majoration passe à 50 % à partir de la 44ᵉ heure. Il est à noter que l’on peut remplacer le paiement par un repos compensateur.

Pharmacie de garde ou pharmacie d’urgence ?

Le code de la santé publique apporte des éléments de réponse. Le service de garde répond aux besoins du public hors des jours d’ouverture. Il est souvent pratiqué par les pharmacies localisées dans une zone définie.

Dans le meme genre : Boutique de yoga : pensez à lire les cgu de la plateforme

Pour sa part, le service d’urgence répond aux demandes urgentes hors des horaires d’ouverture.

Urgences et gardes à volets ouverts : quelle rémunération ?

La pharmacie 91 ouvre toute la nuit durant la garde à volets ouverts. Il faut distinguer :

·         La rémunération pour un jour ouvrable ;

·         La rémunération pour un jour férié ou un dimanche ;

·         La rémunération du 1er mai 

Pour un jour ouvrable, le paiement est calculé sur 100 % du temps passé. Pour un dimanche ou un jour férié, l’indemnité de sujétion est estimée à 1,5 fois la valeur du point conventionnel (par heure).

Pour le 1ᵉʳ mai, le collaborateur perçoit un salaire équivalent au travail effectué. À cela s’ajoute une indemnité en adéquation au salaire.

Il faut toujours payer les majorations pour les heures supplémentaires et les heures de nuit (dimanche, 1ᵉʳ mai, jour férié…).

Urgences et garde à volets fermés : quelle rémunération ?

Durant la garde à volets fermés, la pharmacie 91 n’est pas ouverte, mais le personnel et le pharmacien restent disponibles.

Pour un jour ouvrable, la rémunération est définie sur la base de 25 % du temps passé en plis de l’indemnité du prix pharmaceutique pour toute intervention. S’il s’agit d’un collaborateur à temps partiel, la rémunération se fait sur la base de 100 % du temps travaillé.

Pour un jour férié et un dimanche, on partira de l’indemnité de sujétion qui équivaut à 1,5 fois la valeur du point conventionnel pour chaque heure de présence.

Pour le 1ᵉʳ mai, le salarié perçoit une rémunération qui correspond au travail effectué. On ajoute une indemnité conventionnelle à cette rémunération.

Quoi qu’il en soit, l’indemnité de dérangement et les majorations pour les heures supplémentaires sont dues. Il n’en est pas de même pour les majorations d’heures de nuit qui ne sont pas dues.

 

Pharmacie de garde : comment rémunérer l’équipe en place ?

Retour en haut